Quelqu’un m’a dit …

Il n’est jamais trop tard pour renoncer à une succession insolvable.

FAUX. Le Code civil du Québec prévoit le délai de réflexion dans lequel les successibles peuvent exercer leur option d’accepter ou de renoncer à la succession. Passé ce délai, les successibles sont présumés avoir accepté la succession et ont, à partir de ce jour, le titre et la qualité d’héritier. De plus, certains gestes, en apparence anodins, peuvent emporter automatiquement acceptation de la succession et si, en plus, les formalités requises pour la liquidation de la succession ne sont pas scrupuleusement respectées, les héritiers seront responsables des dettes du défunt et de la succession au-delà de la valeur de l’actif qu’ils recueillent.